saint dominique

Saint Dominique

Notre Père saint Dominique était rempli de compassion. Il s’écriait vers Dieu dans sa prière : « Mon Dieu, ma miséricorde, que vont devenir les pécheurs ? » Il allait par les chemins, ne parlant qu’à Dieu ou que de Dieu ; il scrutait les Écritures, prêchait l’Évangile en tout lieu, réfutait les hérésies cathares de son temps et ramenait les âmes dans la barque de l’Eglise. Il portait tous les hommes dans le sanctuaire de son cœur. Comme il aimait tout le monde, tout le monde l’aimait.

« Esprit de saint Dominique
Esprit de Vérité,
de sincérité, de modestie,
de recueillement,
d’aménité extérieure,
de silence,
d’Amour pour les âmes,
Viens en nous ! »

Qui sommes nous ?

Les Sœurs Dominicaines Notre Dame de Clarté se rattachent à l’Ordre de saint Dominique donnant le primat à la prière et à la contemplation.

Saisies par l’amour miséricordieux du Seigneur, nous sommes appelées à ne vivre que pour Lui. Nous n’avons pas d’autre raison d’être que Jésus de Nazareth, sans cesse cherché, aimé, obéi, en sorte que demeurant en son amour comme lui même demeure dans l’amour du Père, nous accomplissions sa mission : aimer tous les hommes comme lui même nous a aimés « afin que le monde croie » Jn 17, 21

Notre Charisme

Vivant dans la joie et l’action de grâce, et appelées à un style de vie simple et modeste, nous puisons notre force dans la célébration eucharistique. nous sommes pleinement engagées dans les 4 piliers de la vie dominicaine :

  • la prière liturgique, la lectio divina, la prière personnelle
  • la vie commune
  • l’étude
  • l’apostolat

Chaque jour nous vivons la liturgie de l’Église et la célébrons selon la « liturgie chorale du Peuple de Dieu » du Fr. André Gouzes, op. Nous accueillons dans la compassion et la miséricorde, toute personne souffrante dans son corps et dans son âme. Pour répondre à l’appel toujours croissant de nos frères, nous avons été poussées à célébrer régulièrement des liturgies pour les malades. Chapelle et église paroissiale devenues trop exiguës, nous avons construit à Salernes dans le Var un lieu d’accueil et de prières : Le sanctuaire et le monastère Notre Dame de Clarté ! Le 14 décembre 1997 et le 18 avril 1999 ils ont été consacrés par l’Évêque de Fréjus-Toulon.

Un temps pour Dieu

Les soeurs dominicaines vous proposent un temps de prières et de services :
de 15 jours à 6 mois, tout au long de l’année. Ouvert à tous, à partir de 18 ans.

Une vie de prières : messe quotidienne, offices liturgiques, adoration du Saint Sacrement, louanges charismatiques
Une vie fraternelle – Des enseignements – Un accompagnement personnel – Des services communautaires

Envoyez-nous une lettre de motivation
(par mail) soeurs@dominicaines-notre-dame-de-clarte.com
(par courrier) Dominicaines Notre-Dame de Clarté, 2 quartier de la Combe – 83690 SALERNES

Financement : participation pleine ou partielle avec parrainage



Prière à Notre-Dame de Clarté

Réjouis-toi, brillante aurore,
Qui seule a porté le Christ, notre Soleil.

Réjouis-toi, tabernacle de la Clarté,
Qui a chassé les ténèbres de la mort,
Et dissipé l’obscurité de l’enfer.

O Mère de Dieu et notre Mère,
Source intarissable de la Vie,
A toi nous nous confions.

Tu es la porte par où nous allons au Verbe,
Conduis-nous jusqu’à la lumière éternelle,
Jusqu’à la joie parfaite.

Notre Mission

Prière pour les malades – 1er samedi du mois

Jésus appelle à lui les affligés, les malades, les malheureux… tous ceux qui souffrent, qui sont blessés.

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui mon joug est aisé et mon fardeau léger ». Mt 11, 28 « Jésus guérit beaucoup de malades. Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies …» Mt 8, 16 – 17 « dans ses blessures nous trouvons la guérison » (Isaïe 53)

La prière pour les malades est une prière de louanges, caractéristique du Renouveau charismatique, dont le désir est de réactualiser l’événement de la Pentecôte. Les Apôtres, repliés sur leur peur, deviennent tout à coup courageux et pleins d’assurance. C’est l’œuvre de l’Esprit-Saint qui transforme leur faiblesse en force, et c’est exactement ce que nous essayons de vivre pendant la prière pour les malades. Agir sous la motion de l’Esprit-Saint, présenter avec notre misère celle de tous les malades absents ou présents, prier, intercéder et laisser Dieu agir librement dans les corps et dans les âmes.
14 h 15 : méditation du chapelet  – 15 h 00 : louange, adoration, procession du Saint Sacrement, témoignages, Eucharistie. Le Sacrement de la réconciliation est proposé par plusieurs prêtres tout l’après-midi.

Merci de nous envoyer vos témoignages si vous avez été touchés, guéris par le Seigneur pendant les assemblées de prière ou après avoir demandé la prière des sœurs par lettre ou téléphone.

Le Seigneur donne généreusement, gratuitement ses grâces de guérison, de consolation et de paix.

Témoigner est une façon de rendre à Dieu ce qui lui est dû. Oui, c’est un devoir de témoigner et de rendre public les merveilles que le Seigneur réalise dans le secret de notre vie. Cela nous fortifie dans la grâce que nous venons de recevoir et permet d’être affermis dans la foi.

 


Prière de louange – 2ème et 4ème samedis du mois

« Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. » (Ps 33)

Louer, c’est goûter Dieu, faire l’expérience de sa tendresse, de sa joie, de son bonheur. C’est notre vocation commune à tous. C’est confesser sa foi au Dieu Père, Fils, Saint Esprit. C’est une arme puissante contre l’ennemi. Une louange puissante et joyeuse, accompagnée par des instruments de musique, nous élève dans les hauteurs de Dieu et s’abîme dans une profonde adoration.
14 h 00 : adoration – 14 h 30 : louange, suivie certains samedis d’un enseignement et de l’Eucharistie. Nous faisons appel aux musiciens pour animer les prières de louange. Tous les instrumentistes sont les bienvenus.

 


Prière individuelle – 3ème samedi du mois

« Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge ! » (Ps 33)

Nous accueillons chacun par téléphone, avec Notre Dame de Clarté.
De 16 h à 17 h (15 minutes par personnes)

Inscription obligatoire au préalable au 04 98 10 20 00. En semaine, sauf le lundi, si vous appelez en dehors des heures de permanences téléphoniques : pendant les repas et en soirée, merci de laisser vos coordonnées, nous vous recontacterons.


Adoration du Saint Sacrement – 3ème mardi et 1er vendredi du mois

« Tu adoreras Dieu seul… » Dt 6, 13 « Je l’avise et il m’avise. Je le contemple et il me contemple ». Le Curé d’Ars « Dieu est Amour » 1ère lettre de Jn 4, 16 : Comme on s’expose au soleil sur les plages, adorer : c’est s’exposer à l’Amour de Dieu. On se laisse pénétrer par cet Amour, c’est un Cœur à cœur avec Jésus.

De 14 h à 17 h 30, suivie des vêpres

 


Intercession

Demande de prières

Chaque matin, au cours de l’adoration du Saint Sacrement, vos intentions sont présentées au Seigneur.


Écoute Spirituelle

Vous souffrez, vous vivez un événement douloureux au sein de votre famille, dans votre travail, etc… Vous avez besoin d’en parler, vous désirez une prière personnelle. Nous sommes là pour vous recevoir tous les samedis de 10 h 00 à 11 h 30, sauf le 1er samedi du mois, sur rendez-vous.

Téléphone : 04 98 10 20 00


Faites célébrer une messe pour vos proches

La messe est le cœur de la vie de l’Église et de notre vie chrétienne.
Elle est l’actualisation de la croix sur nos autels, c’est Jésus-Christ qui offre sa vie pour nous sauver.
La grâce de la croix peut rejaillir sur toutes les personnes qui
nous sont chères.

Le plus grand acte de charité que nous puissions faire pour nos défunts et nos vivants, c’est de faire célébrer des messes pour eux.
La messe est donc aussi pour les vivants, elle peut être célébrée pour tous les moments importants de notre vie, joyeux ou douloureux (maladie, épreuves, chômage… actions de grâces.)
C’est aussi un moyen d’aider à la subsistance de vos prêtres en faisant un don de 18 euros. Ce n’est pas obligatoire quand on n’a pas les moyens. Il s’agit d’unir notre vie naturelle à notre vie spirituelle.

Demande de messes