L’icône pèlerine

 

Marie, Notre Dame de Clarté propose de vous visiter.
Marie vous appelle à la prière.
Elle  ouvre votre cœur pour vous consoler et guide chacun de vos pas au milieu des épreuves. Par sa présence rayonnante, elle chasse  toute obscurité de votre vie.
En accueillant l’icône de Notre Dame de Clarté chez vous, nous vous invitons à l’installer, en évidence, dans votre salon, avec une bougie et une Bible. Nous vous engageons à vous réunir pour prier ensemble pendant 9 jours, en famille ou avec des amis. Vous pouvez aussi l’emmener auprès des personnes isolées, âgées ou malades, et la faire connaître dans les maisons de retraite et les écoles catholiques.

 

Prière à Notre Dame de Clarté

 

Réjouis-toi, brillante aurore,
Qui seule as porté le Christ, notre Soleil,
Réjouis-toi, tabernacle de la Clarté,
Qui as chassé les ténèbres de la mort
Et dissipé l’obscurité de l’enfer.
O Mère de Dieu et notre Mère,
Source intarissable de la Vie,
A toi nous nous confions.
Tu es la porte par où nous allons au Verbe,
Conduis-nous jusqu’à la lumière éternelle,
Jusqu’à la joie parfaite.

 

 

 

 

Les icônes sont disponibles chaque premier samedi du mois avant la prière pour les malades (12h30-14h00) au Sanctuaire Notre Dame de Clarté à Salernes.

Nous vous confions l’icône accompagnée de la neuvaine (carnet de prière sur 9 jours) et le Catéchisme de l’Église Catholique. Nous vous invitons à transmettre l’icône à deux autres familles pendant 9 jours chacune et à nous ramener l’ensemble le premier samedi du mois suivant.

 Témoignages de pélerins

 

« Mon amie m’a passé l’icône de Notre Dame de Clarté parce que j’étais très mal. Je vis avec mon grand-père protestant t mon fils de 17 ans qui était infernal avec moi. Il avait tous les jours des violences verbales, et il me dénigrait tout le temps. Dès que j’ai eu l’icône, tout a changé. Le grand-père qui ne parlait plus, s’est mis à parler et à faire des blagues. Mon fils n’a plus ni violence verbale ni dénigrement. Il est devenu gentil comme un coeur. Il fait la vaisselle et participe aux tâches ménagères. C’est incroyable. De surcroît, il a trouvé un travail, et commence prochainement. Merci Notre Dame de Clarté, c’est merveilleux. J’étais à bout de forces avec l’intention de fuir la maison, maintenant nous vivons unnis et en paix. » Coralie

« Nous avons accueilli Notre Dame de Clarté chez nous sans trop savoir ce qu’on faisait et en ne mesuran pas la porté de ce geste. Il y a eu une période de querelles entre nous, la paix n’est venue qu’après. Nous avons comprisque Marie est maitresse de vérité. Elle est maternelle, sévère, pleine d’amour. Elle nous a montré que le regard porté sur nous-mêmes était faux. Je me croyais une excellente chrétienne. Je me suis aperçue de mon erreur. Nous nous sommes aperçus combien nous étions durs, injustes les uns avec les autres. Elle nous a merveilleusement aidés à rectifier notre regard. Dans la lumière de Dieu, elle nous a fait voir comme on est et comme on devrait être. Je ne l’oublierai jamais, elle est redoutable, elle nous a provoquées à la conversion avec tendresse. Suzanne

 

« La présence de l’icône de Marie dans ma maison a amené beaucoup de douceur et de paix en moi. Notre Mère a également amené une clarté dans plusieurs domaines de questionnement. Tout s’est résolu, toutes les réponses ont vu le jour. Les neuvaines ont été l’occasion d’un grand partage profond entre les personnes qui les ont priées. Cette rencontre avec Marie dans la prière m’a beaucoup réconfortée et a semé en moi un sentiment de confiance dans la puissance de la prière ainsi qu’un sentiment d’être protégée. Je me sens pleine de gratitude pour cette vie que Dieu nous donne en nous invitant à découvrir la vérité et le chemin de la Vie éternelle. » Isabelle

 

Pour réserver une icône pèlerine vous pouvez :

Reserver une icone

 

Devenez missionnaire de Notre Dame de Clarté

 

  • en achetant le «  nécessaire à la mission » ; 1 sac contenant l’icône, des neuvaines de consécration, le catéchisme, des livrets de prières, des bougies….
  • en vous engageant pour un an à diffuser l’icône dans votre entourage et (ou) à organiser des groupes de prière chez vous.

 

« Chers amis, le Saint Esprit fait de nous des évangélisateurs courageux, habités du désir de porter la Bonne Nouvelle de l’Évangile à tous nos frères et il nous rend capables. Priez-le sans relâche et laissez-vous guider par lui sans avoir peur du chemin sur lequel il vous conduit ».

Pape François . Audience Générale du 22 mai 2013

 

 

Témoignages de missionnaires

 

La famille de ma soeur Christine traversait une sombre saison : les querelles et les mésententes qui existaient en les enfants (une fille de 24 ans, un garçon de 23 ans et l’autre de 19 ans) rendaient leur cohabitation intenable. Les enfants ne s’adressaient plus la parole, n’échangeaient que des méchancetés, et s’évitaient comme de véritables ennemis. Nous avons donc décidé de confier cette famille à Notre Dame de Clarté pour qu’Elle mette la clarté en son sein, que les rapports familiaux, filiaux et fraternels soient clarifiés, sanctifiés et que la vraie paix qui vient du Christ puisse régner de nouveau. Dès le 2è jour de notre neuvaine, Christine m’a dit que son fils avait spontanément avoué ne pas avoir été à l’université pendant ces trois dernières années, ayant ainsi entretenu un mensonge de longue date. Cette nouvelle a terriblement secoué la maison, ils ne se doutaient absolument de rien. Bien que violente et s’apparentant à priori à une catastrophe, cette nouvelle était en réalité l’un des prémices de la clarté que notre Dame venait mettre dans cette famille. Plus de mensonge pour que le Seigneur installe définitivement sa paix et son unité dans cette famille, il fallait que les mensonges soient mis à nu. Le 8è jour, la famille s’est réunie sur l’impulsion du père de famille qui a proposé un temps de prière et de réconciliation. Ce fut le temps pour chacun de dire ce qu’il gardait au plus profond de son coeur. L’ainée a parlé à pris la parole pendant une heure et a exprimé toutes ses frustrations. Ses frères ont fait de même. Ce fut un moment chargé d’émotions. Tous les membres de la famille se sont demandé pardon, et se sont embrassés en guise de réconciliation. Puis il s ont prié en famille, enfin. Ils m’ont affirmé que la maison n’avait pas été aussi harmonieuse que depuis ce jour béni. Tout le monde se parle de nouveau et l’harmonie est restaurée. Nous ne saurons comment remercier suffisament le Seigneur, qui à travers les mains de Notre Dame de Clarté, est venu mettre sa Lumière dans cette famille. Toutes les générations la disent bienheureuse, la Vierge bénie, la Mère de Cana, la Reine des Cieux et de la terre ! Merci pour ta fidèle et puissante intercession, chère Dame de Clarté. Albertine

Nicole n’a plus de contact avec sa fille malade depuis de nombreuses années. Or voici qu’au dernier jour de la neuvaine, sa fille frappe à la porte de chez elle pour lui rendre visite. Depuis, mère et fille se revoient régulièrement, et la fille confie à sa mère qu’elle prie régulièrement. Nicole consacre plus tard une autre neuvaine à sa 2è fille célibataire. Celle-ci a depuis rencontré un homme chrétien. La mère de celui-ci sans rien savoir du contexte, a qualifié leur rencontre de grâce. Nicole est tellement pleine de reconnaissance pour Notre Dame de Clarté qu’elle viendra à la messe ce dimanche pour le faire. Elle avait quitté l’Eglise depuis fort longtemps. Eliane se dit fâchée avec l’Eglise et la religion depuis la mort prématurée de sa mère. Notre Dame de Clarté l’amène à comprendre d’elle-même que ce rejet s’appuie sur de profonds malentendus. Depuis, Eliane a repris le goût de la prière, se rend régulièrement à l’élise pour déposer des cierges et est retournée à la messe. Ce retour à la prière a permis une réconciliation entre son marie et leur fils. Marie-Th »rèse reçoit l’icône de Notre Dame de Clarté à la sortie de la messe dominicale. Quelques instants plus tard, dans l’église, son marie subit un AVC et s’éffondre. Marie-Thérèse pose spontanément l’icône sur le visage de son mari. Elle entend une voix lui dire « ne crains pas ». L’icône a accompagné son mari durant toute la phase de l’opération et des soins postopératoires, il est désormais sain et sauf.

 

J’ai rencontré Marie-Josée qui a actuellement Marie chez elle. Elle a 86 ans, enseignante en retraite, divorcée depuis 30 ans. Elle m’a confié regretter cette situation dont elle reconnait qu’elle en est responsable et se soucie des conséquences de sa décision sur son mari qui s’est écarté de l’Eglise. Lorsque je l’ai rencontrée pour lui remettre notre bonne Maman et lui préciser la mission, elle m’a dit qu’elle allait faire les neuvaines avec sa fille atteinte de handicap. Ce qu’elle a fait. Elle m’a dit : « mon mari est venu me voir avec ma fille, a prier et m’a demander le nom d’un prêtre. » Merci Marie. Henri

VENEZ nous rejoindre avec vos chapelets dans cette chaîne d’Amour pour JÉSUS par MARIE.