saint dominique

« Esprit de saint Dominique
Esprit de Vérité,
de sincérité, de modestie,
de recueillement,
d’aménité extérieure,
de silence,
d’Amour pour les âmes,
Viens en nous ! »

Jubilé des 800 ans de la mort de Saint Dominique

 

Dominique de Guzman, né vers 1170 à Caleruega en Espagne et fondateur de l’Ordre des frères prêcheurs (op), a été rappelé à Dieu le 6 août 1221.

Pour commémorer les 800 ans de la mort de saint Dominique, une année jubilaire a été ouverte le 6 janvier 2021 jusqu’au 6 janvier 2022 dans la basilique Saint-Dominique de Bologne, qui abrite sa dépouille mortelle.

Mort de saint Dominique, monastère de Santa Maria Novella, Florence

Saint Dominique, a débuté comme prêtre séculier, et a parcouru le diocèse avec son évêque. Il a gardé de cette formation cléricale, de cette formation sacerdotale, une impression très profonde de son sacerdoce. En 1206 quelques-uns de ses compagnons se réunirent autour de lui pour aller prêcher l’Evangile contre les hérétiques albigeois qui envahissaient tout le Languedoc. Saint Dominique s’efforcera de construire une société remplie du zèle apostolique, et lorsqu’il fonda sa première maison dans l’église Saint-Romain de Toulouse, l’esprit de son Ordre est déjà fixé dans son esprit et dans l’esprit de ses compagnons.

La première maison a été fondée en 1215 et en 1221 il rendait son âme à Dieu.
En l’espace de six ans, il aura eu le temps à la fois de prêcher sa mission, de convertir des milliers et des milliers d’hérétiques, de les faire revenir à l’appartenance de l’Eglise catholique, et, en même temps, de réunir un chapitre général à Bologne, de faire reconnaître son Ordre par Innocent III et par Honorius III. Son Ordre se répandra à travers toute l’Europe en l’espace de quelques années et, lorsqu’il meurt, il laisse déjà une congrégation florissante, un Ordre bien établi.

On peut résumer la spiritualité de saint Dominique en deux mots qu’il exprimait lui-même d’ailleurs : les membres de son Ordre devront être cum Deo et de Deo (avec Dieu et de Dieu).
Cum Deo : parce qu’ils veulent être unis à Dieu et en Dieu. Par la prière et la contemplation, brûler de l’Amour de Dieu…
De Deo : parce qu’ils se veulent de Dieu tout entiers…

Article sur fsspx.news


….

……
Le Pape encourage les dominicains dans leur apostolat intellectuel

Le Pape François a adressé une lettre au maître général des dominicains, le frère Gerard Francisco Timoner, à l’occasion du huitième centenaire de la mort de saint Dominique.

Vatican News

François souligne dans son texte le titre de « prédicateur de Grâce » attribué à saint Dominique, dont les enseignements spirituels ont porté leurs fruits dans des réalités diverses allant de la vie contemplative aux œuvres apostoliques, en passant par les fraternités sacerdotales et laïques, ses instituts séculiers et les mouvements de jeunes.
« Saint Dominique a répondu au besoin urgent de son temps, non seulement d’une prédication vibrante et renouvelée de l’Évangile, mais aussi d’un témoignage convaincant de ses invitations à la sainteté dans la communion vivante de l’Église », écrit le Pape François.

Dans notre époque actuelle, saint Dominique peut « servir d’inspiration pour tous les baptisés, qui sont appelés, comme disciples missionnaires, à rejoindre toutes les périphéries de notre monde avec la lumière de l’Évangile et l’amour miséricordieux du Christ ».
« Son témoignage de la miséricorde du Christ et son désir d’apporter le baume qui guérit à ceux qui vivent la pauvreté matérielle et spirituelle » a ensuite inspiré l’apostolat des dominicains, notamment dans la protection des peuples natifs, souligne François, en donnant l’exemple de Bartolomé de Las Casas, défenseur des peuples amérindiens au temps de la colonisation espagnole de l’Amérique du Sud.

Renouveler la proclamation de l’Évangile

L’Ordre des Prêcheurs est donc appelé à être en première ligne d’une « proclamation renouvelée de l’Évangile, capable de parler au cœur des hommes et des femmes de notre temps et de réveiller en eux une soif pour la venue du règne du Christ de sainteté, justice et paix ». Le Pape dresse un parallèle entre saint François d’Assise et saint Dominique, en expliquant que la proclamation de l’Évangile « impliquait la croissance de l’entière communauté ecclésiale dans l’unité fraternelle et l’apostolat missionnaire ».
En cette année jubilaire, l’évêque de Rome félicite les dominicains pour « l’extraordinaire contribution qu’ils ont donné à la prédication de l’Évangile à travers l’exploration théologique des mystères de la foi», dès l’époque des universités médiévales. «L’apostolat intellectuel de l’Ordre, ses nombreuses écoles et les instituts d’études supérieures, sa façon de cultiver les sciences sacrées et sa présence dans le monde de la culture ont stimulé la rencontre entre foi et raison », souligne le Pape.

À titre personnel, il rappelle que lors de sa visite à Bologne il y a cinq ans, il avait prié pour que les vocations religieuses augmentent parmi les dominicains. Il conclut sa lettre en les confiant à « l’intercession amoureuse de Notre-Dame du Rosaire et de votre patriarche saint Dominique ».

Article sur vaticannews.va/fr


Vous pouvez suivre le jubilé avec nous au travers des vidéos ci-dessous :


 

1 – Saint Dominique homme de parole

4 – Saint Dominique pèlerin infatiguable

7 – Saint Dominique frère de tous

2 – Saint Dominique homme de prière

5 – Saint Dominique homme de dialogue

3 – Saint Dominique homme de compassion

6 – Saint Dominique un fondateur